banniere
 

 

 

SITE REALISE PAR

 

 JACOTTE TRABUC

 

TOUS LES TABLEAUX DE CE SITE  FONT
PARTIE DE COLLECTIONS PARTICULIERES

 

 




 

LAURIS 1976 - 1978


Les vernissages se terminaient le soir au restaurant par des repas festifs procurant aux artistes un apaisement après leurs longues journées solitaires de la créativité. Louis aimait beaucoup ces retrouvailles entre confrères et le petit cercle de collectionneurs devenus des amis car, en dehors des affres de son atelier, il se révélait être tout à fait charmant, bon vivant, excellent gastronome au solide appétit !!. 

SOIREE ENTRE AMIS 60 X 120 CM - LOUIS TRABUC
 

Nous avions "table ouverte".
Ces contacts renouvelaient leurs liens d'amitié et donnaient lieu à des rencontres chez les uns et les autres.

Louis aimait particulièrement visiter nos si sincères et chaleureux amis, Denise Bourdouxhe et Pierre Daboval, artistes talentueux installés au "Thor Blanc" à Saint Rémy de Provence (devenu depuis le très snob Saint Rem").
 

LE THOR BLANC - ENCRE DE CHINE 16 X 23 CM
 



NUS - PIERRE DABOVALA LA PLAGE - DENISE BOURDOUXHE



 
Ils avaient construit un petit mas dans une ancienne carrière proche du site antique de "Glanum" et de l'Hôpital psychiatrique de Saint Pol de Maulose où Vincent Van Gogh s'était fait interner au printemps 1889 (le gardien chef se prénommait "Trabuc" sans homonymie).

Ce génie venu du Nord, devenu encore plus fou en découvrant la beauté de la Provence et son soleil éclatant avait laissé une empreinte si violente qu'elle était encore perceptible.

Se promener dans un tel lieu, sublimé et pérennisé par un des plus considérables peintres du XX ème siècle était un enchantement.
 
LA NUIT ETOILEE - VINCENT VAN GOGH AUTO-PORTRAIT VINCENT VAN GOGH

"LA NUIT ETOILEE" Vincent Van Gogh
Juin 1889 - Saint Pol -
Saint Remy de Provence
Museum of Modern Art MOMA New York 

"AUTO-PORTRAIT" Vincent Van Gogh - Septembre 1889 - Saint Pol -
Saint Rémy de Provence - Collection Docteur Gachet



Louis trouvait les Alpilles très picturales et japonisantes avec ses cascades de pinèdes, dégringolant vers les vallons entre les roches blanches structurées et façonnées par le vent souverain du Midi "le mistral".

Entre le Lubéron et les Alpilles, il avait peint une série de tableaux très raffinés, d'une extrême sensibilité dans une harmonie subtile de couleurs diversifiées par les saisons.
 
OCTOBRE - HUILE SUR TOILE 80 X 100 CM - LOUIS TRABUC



Une synthèse de ces montagnes provençales si proches mais qui étaient si divergentes par leur constitution et leur luminosité. Ses paysages apparaissent derrière un enchevêtrement de superpositions linéaires et de lignes verticales en transparence s'enroulant autour de son écriture "d'imagier".

 
AZURITE - huile sur toile 92 X 65 CM - LOUIS TRABUC


Cherchant toujours à pousser plus loin les limites de son art, il avait réussi dans cette série sur une surface plane à recréer les mouvements des éléments de la nature au gré de la lumière toujours si présente dans le Sud.
 
GARANCE - huile sur toile 54 X 74 CM - LOUIS TRABUCLAPIS-LAZULI - huile sur toile 81 X 60 CM - LOUIS TRABUC
 
 
 
 



















 
CHATOIEMENTS - HUILE SUR TOILE 81 X 60 CM - LOUIS TRABUC



 
KALEIDOSCOPE - HUILE SUR BOIS 80 X 120 CM - LOUIS TRABUC
 
 
 
 
CACHE CACHE - huile sur toile 38 X 55 CM - LOUIS TRABUCINDIGO - huile sur toile 73 X 93 CM - LOUIS TRABUC
 



SUBTILITE CHROMATIQUE - huile sur toile 81 X 65 CM - LOUIS TRABUC
 

VIBRATIONS GRAPHIQUES - huile sur toile 73 X 60 CM - LOUIS TRABUC

 
Dans ses périodes fastes, il travaillait avec acharnement et se levait aussi en pleine nuit pour rejoindre son atelier.

Malheureusement, périodiquement, il ressentait tellement de doutes sur ses tableaux qu'il n'hésitait pas à en détruire dans une rage et une violence extrême, bien souvent incompréhensible pour son entourage.

Avec ses instants de force et ses moments de faiblesse, Louis passait de l'euphorie à la prostration où son hypocondrie dominait et le terrifiait par la perspective de sa mort en des rêves cauchemardesques.
MELANCOLIE - huile sur toile 100 X 80 CM - LOUIS TRABUC

Il devait être quotidiennement soutenu et encouragé, ce qui était épuisant moralement.

Il est vrai que la créativité engendre la mélancolie mais pour lui c'était plutôt un tourment !

Devant l'inexorable fuite du temps dont il était conscient, c'était vraiment regrettable qu'un plasticien authentique au "don inné" puisse avoir un tel comportement face à son art.

Et pourtant, son oeuvre "incontestable" lui survit grâce à ses peintures qui perpétuent sa présence en le rendant immortel et triomphant de cette mort qui l'avait terrorisé toute sa vie !.

Sa trace inscrite à jamais parmi nous !.
 
ORAGE - huile sur toile 54 X 65 CM - LOUIS TRABUC
 
"Ce qui résiste à la mort, c'est l'Art" a dit avec raison Robert Guediguian, génial "cinéaste de quartier" l'Estaque à Marseille.
 
L`ESTAQUE - HUILE SUR TOILE 50 X 64,5 CM
 
FONDS COMMUNAL ART CONTEMPORAIN 
MARSEILLE
 
En Mai 1977, il accroche ses tableaux "Au Grenier d'Abondance" à Salon de Provence chez Jean Pierre Tonin, galériste mais aussi jeune peintre.

Il connaissait, lui aussi, les difficultés de la créativité. Compréhensif, il était beaucoup plus un ami attentif qu'un marchand de tableaux.


EXPOSITION GRENIER D`ABONDANCEEXPOSITION GRENIER D`ABONDANCE
















 
La crise économique commençait déjà à sévir et une exposition devenait plus prestigieuse que financière.

Vivre de sa peinture devenait utopique !.

En 1977, Florent FELS - critique d'art - décède à Monaco où il résidait depuis plusieurs années.

Il avait remarqué le travail de Louis chez Tony Spinazzola à Aix en Provence et il l'avait accompagné quelques années avec souvent des divergences d'opinion dues à sa génération. Il lui a consacré des articles élogieux dans des journaux et dans ses écrits sur les arts.

DECES DE FLORENT FELS



DECES DE FLORENT FELS





























 
Louis Trabuc Artiste Peintre (Décembre 2008) 
Sauf autorisation il est interdit de reproduire les textes et les photos de ce site.